Echange avec Gand

Compte rendu projet international                   

   L'objectif était de:

 

  • Créer du lien avec une structure étrangère.
  • Echanger sur nos différentes pratiques.
  • Etre en cohérence avec notre projet associatif.

 

Le 30 et 31 mai 2016, nous avons reçus trois professionnelles belges (deux puéricultrices et une stagiaire educatrice de jeunes enfants).

 

Le 30 mai, nous nous sommes réunis au siège d'AGDS, Cécile Guinamard, Claire Bleton, Emilie, Aurélie, Emmanuelle, Ginette, Lise-Lotte et Kim.

Cet échange nous a permis d'aborder différents points:

  • Dans un premier temps, l'équipe de Gand nous parle de leur structure. Elles ont un agrément pour 52 enfants répartis de manière verticale (en inter-âge), en trois groupes. Les horaires d'ouverture sont de 7h à 18h. L'équipe travaille 38 heures par semaine avec une rotation de planning toutes les 6 semaines. En ce qui concerne la cuisine des enfants, c'est un traiteur qui assure la prestation. Enfin, en plus du personnel petite enfance une personne s'occupe de la partie ménage :lessives, commandes ...(c'est en quelque sorte une maîtresse de maison).
 
  • C'est grâce à un concours européen auquel l'équipe belge a participé, que celle-ci a gagné un prix pour la paix (25000 euros). Ce prix pour la paix, leur finance la visite de plusieurs structures dans différents pays.

Elles sont ravies de cette expérience qui implique toute l'équipe et qui leur permet un enrichissement de leur travail.

  • En Belgique, les qualifications des professionnels ne sont pas tout a fait les mêmes qu'en France : le métier qu'elle nomme puéricultrice correspond au metier d'auxiliaire de puériculture, chez nous. Le métier d infirmière n' existe pas en EAJE dans leur pays. Le métier d'éducatrice de jeunes enfants est nouveau en Belgique, la formation existe depuis quatre ans et ces postes sont destinés a devenir rapidement des postes de direction. Il n'existe pas d'équivalent CAP petite enfance et toutes les personnes embauchées en crèche sont diplômées de la petite enfance.

 

Le 31 mai, immersion des professionnelles belges sur le terrain de la crèche de sainte consorce.

Lors de cette journée, nous avons pu expliquer dans le détail nos pratiques professionnelles, présenter certaines activités que nous tiennet à coeur et que nous mettons en place au quotidien : atelier cuisine, atelier éveil musical, kamishibaï. Nous avons aussi présenté les jeux que nous avons a notre disposition, présenté notre projet émotions (fil conducteur de notre année). Nous avons mis en place un temps d'échange avec l'équipe en poste ce jour là en début d'après-midi.

D'autre part, nous avons obtenus des informations concernant leur façon de faire en Belgique:

Les familles :

A l'EAJE de Gand, la diversité culturelle est privilégiée car elle accueille 42 nationnalités différentes.

Elles organisent une fête de bienvenue en guise de réunion de rentrée :-)

L'adaptation de l'enfant :

Elle dure en général trois jours. La professionnelle en charge de l'adaptation prend le temps de discuter avec le parent. Au cours des jours suivants, celui-ci est invité à donner le premier repas et faire le premier coucher de son enfant afin de permettre à la professionnelle d'intégrer la façon de faire du parent. Un mois après le debut de l'adaptation, un bilan est effectué avec la famille sur les progrés de leur enfant.

Le sommeil:

Jusqu'à ses 6 mois, le nourrisson dort dans la pièce de vie, ceci dans un objectif de prévention (Mort Subite du Nourisson). Les bébés ont la possibilités de domir dans des hamacs.

A partir de 6 mois, l'enfant a la possibilité de dormir à l'exterieur, dans un lit à barreaux couvert par un petit toit adapté pour 2 enfants. Ici, l'objectif est de dormir dans un environnement aéré et moins pollué. Des études, ont montré que ces enfants dormant en milieu extérieur, étaient moins malades. L'équipe c'est aussi inspirée de la pédagogie Loczy. pour que l'enfant dorme à l'extérieur, il faut que la famille soit d'accord.

Système d'évaluation de l 'enfant:

Chaque enfant dispose de la photo de son portrait affichée a la crèche. Le personnel de note ses observations, concernant chaque enfant. Une synthèse est faite tous les 3 mois. Ce qui permet au personnel et aux parents de voir l'évolution de l'enfant et voir même, de le stimuler en cas de besoins. D'après la description qu'elles en font, ce système d'évaluation semble avoir une place importante dans la vie de l'EAJE.

Voisinage :

 L'EAJE collaborent beaucoup avec le voisinage (soupe sur le trottoir, les voisins s'occupent des animaux de la crèche,etc...).

 

En conclusion, cette expérience, nous a beaucoup apporté. Nous avons été ravies d'accompagner, l'équipe de Gand lors de ces deux journées. Le fait d'expliquer notre projet pédagogique, nos pratiques professionnelles, nous a permis de nous rendre compte du bel état d'avancement de notre réflexion, concernant le travail éducatif que nous réalisons chaque jour auprès des enfants que nous avons en garde. Il a été intéressant d'échanger avec les professionnelles belges, sur leurs pratiques, avec l'idée de peut-être pouvoir transposer certaines idées de leur structure au niveau de notre EAJE. Pour cela, il serait riche de pouvoir nous déplacer en Belgique afin de visualiser ce que Ginette, Lise-Lotte et Kim ont mis tant d'énergie à nous expliquer.